Imprimer

Financement d'hypothèques et risques de rationnement de l'offre de crédit en Suisse et à l'étranger

Schweizer Ökonomentag, Université de Zurich, 10.09.2008

  • Texte intégral en allemand: "Finanzierung von Hypotheken und die Risiken einer Kreditverknappung in der Schweiz und im Ausland"
    PDF (218 KB)

Dans le sillage de la crise financière internationale se pose la question des risques de rationnement de l'offre de crédit sur les marchés de l'immobilier en Suisse et à l'étranger pouvant résulter de deux facteurs: la capacité limitée des banques à octroyer des crédits ou leur aversion croissante pour le risque. Un rationnement de l'offre de crédit revêt une importance macroéconomique puisqu'il peut accentuer le ralentissement de la croissance économique.

Les risques de rationnement du crédit sur les marchés de l'immobilier varient d'un pays à l'autre. Des signes clairs en sont perçus sur les marchés hypothécaires aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, la croissance des crédits marque un repli sensible, le prix des maisons est en baisse et la somme totale des bilans bancaires diminue. Ces dernières années, les prêts hypothécaires ont été financés dans une mesure accrue par des opérations de titrisation. Par conséquent, la perte de confiance dans les opérations de titrisation, observée actuellement chez les investisseurs, entrave les possibilités dont disposent les banques pour refinancer leurs contrats hypothécaires. Aussi les banques des deux pays souffrent-elles d'un resserrement de leur capacité à octroyer des crédits immobiliers. Simultanément, la propension de ces banques à prendre des risques dans le domaine de l'octroi de crédits a diminué à la suite du recul des prix. Le fléchissement de l'offre de crédits pèse sur le développement économique dans ces deux pays.

Actuellement, les risques de rationnement de l'offre de crédit sont faibles sur le marché hypothécaire suisse. D'une part, aucune pratique excessive généralisée n'a été observée ces derniers temps sur le marché de l'immobilier ni sur le marché hypothécaire en Suisse, de sorte que la propension des banques à prendre des risques ne devrait pas trop en souffrir. D'autre part, les possibilités de refinancement restent bonnes dans le domaine du crédit. L'octroi de crédits hypothécaires se caractérise par une structure diversifiée; de plus, les lettres de gage offrent aux banques un moyen de refinancement qui a suscité un regain d'intérêt depuis la crise financière et qui constitue toujours un solide instrument lors de l'octroi de crédits hypothécaires. Ainsi, les perspectives de croissance déjà modérées ne devraient pas être grevées en outre d'un rationnement de l'offre de crédit sur le marché de l'immobilier.