Imprimer

Capacité concurrentielle et perspectives de croissance de l'économie suisse au seuil du 21e siècle

55e Assemblée générale de la «Vereinigung Schweizerischer Unternehmen in Deutschland», Zurich, le 9 mai 2001, 09.05.2001

  • Texte intégral en allemand: "Wettbewerbsfähigkeit und Wachstumsaussichten der schweizerischen Wirtschaft an der Schwelle des 21. Jahrhunderts"
    PDF (32 KB)

L'économie suisse a gagné en compétitivité au cours des années nonante. Les profondes restructurations, la déréglementation et l'ouverture des marchés, mais aussi de nouvelles solutions en matière de politique économique ont contribué notablement à cette évolution. Toutefois, les années nonante ont été également caractérisées par la stagnation et le chômage. Des turbulences sur les marchés des changes et une conjoncture internationale peu soutenue ont prolongé la récession, à laquelle il a fallu s'accommoder pour combattre l'inflation. Comme la direction de l'institut d'émission avait un objectif clairement défini, à savoir le rétablissement de la stabilité du niveau des prix, la crédibilité de la politique monétaire en a été durablement renforcée. Dans l'optique actuelle, la Banque nationale mettrait toutefois davantage l'accent sur le fait qu'elle prend en considération l'évolution des cours de change dans ses décisions de politique monétaire.

Pour les acteurs de la politique économique, le maintien à long terme de la capacité concurrentielle de l'économie suisse doit constituer un objectif primordial. Tous les facteurs qui favorisent une croissance durable de l'économie doivent être confortés. Parmi ceux-ci figurent notamment des conditions-cadres stables sur le plan macroéconomique. C'est pourquoi la Banque nationale s'efforce d'assurer un haut degré de stabilité du niveau des prix. Afin de remplir cette mission, elle ne peut négliger les cours de change. L'institut d'émission les prend en considération dans la mesure où ils influent sur la prévision d'inflation.