Imprimer

Exposé à l'Assemblée générale des actionnaires

Assemblée générale des actionnaires de la Banque nationale suisse du 23 avril 1999, 23.04.1999

  • Texte intégral
    (34 KB)

Dans la première partie de son exposé, le président de la Direction générale, M. Hans Meyer, présente un aperçu de la conjoncture et de la politique monétaire suisses en 1998. Il se penche ensuite sur les problèmes économiques et sociaux qui ont secoué plusieurs régions du monde et marqué profondément l'année écoulée. Enfin, il revient sur la réforme des dispositions constitutionnelles sur la monnaie et sur la controverse relative à l'attitude de la Banque nationale à l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

En 1998, la reprise économique s’est poursuivie en Suisse malgré un environnement international difficile. L'interruption de la croissance des exportations, à la fin de l'année dernière, a été compensée par l’évolution favorable de la demande intérieure. Des conditions-cadres propices sur le plan monétaire ont contribué à cette situation réjouissante. Du fait des turbulences sur les marchés financiers internationaux, le franc suisse a subi des pressions à la hausse, pressions que la Banque nationale a contrecarrées en renforçant l'approvisionnement du marché en monnaie. En ce qui concerne les critiques formulées à l'encontre du Fonds monétaire international dans le contexte des crises asiatique, russe et brésilienne, elles ne sont pas incompréhensibles, mais apparaissent comme exagérées. En Suisse, l'adaptation des dispositions constitutionnelles et légales sur la monnaie aux exigences de notre temps est en bonne voie. De son côté, la Banque nationale regrette les zones d'ombre entourant son attitude pendant la période difficile de la guerre; pour elle, les efforts officiels sont de nature à faire la lumière, et de manière convaincante, sur le passé de notre pays.