Imprimer

Portraits de collaborateurs

Contenu

Chers étudiants,

Pour vous donner une idée de ce que peut être un stage à la BNS, trois chefs d'unité et trois stagiaires racontent leur expérience:

Alexander Flühmann, chef de l'unité Mouvements de capitaux, Statistique

Après des études de sciences économiques à l'université de Zurich, j'ai commencé à la BNS en 2002, en tant que collaborateur scientifique. Depuis 2010, je dirige l'équipe Mouvements de capitaux, qui travaille sur les données concernant les relations économiques de la Suisse avec l'étranger. Nous sommes en contact étroit avec les entreprises ayant une activité à l'international et avec les organisations internationales. Les stagiaires nous aident à être réactifs dans cet environnement changeant, tout en assurant la qualité des données. Ils nous permettent par ailleurs de développer méthodiquement les statistiques. J'apprécie beaucoup le "regard extérieur" des stagiaires, tout comme les solutions innovantes qu'ils proposent.

Annabelle Rey, stagiaire à l'unité Mouvements de capitaux, Statistique

Après avoir obtenu un bachelor bilingue en économie à l'université de Fribourg, j'ai décidé de mettre en pratique mes connaissances. La très bonne réputation de la Banque nationale m'a incitée à envoyer une candidature spontanée. De plus, il était important pour moi, en tant que romande, de franchir la barrière de rösti. J'ai effectué un premier stage au service Balance des paiements, où je me suis occupée des enquêtes sur les mouvements de capitaux. J'ai ensuite eu la possibilité d'en faire un deuxième, au service Publications et banques de données. J'y ai rédigé un rapport sur des données financières. Il y a une année, j'ai commencé le master en économie à l'université de Zurich. Je continue à travailler parallèlement deux journées par semaine à la BNS.

Nicolas Stoffels, chef de l'unité Conjoncture internationale

J'ai fait des études de sciences économiques à l'université de Saint-Gall, où j'ai obtenu mon doctorat. Depuis 2003, je dirige à la BNS l'unité chargée des prévisions conjoncturelles internationales. Les stagiaires jouent un rôle essentiel pour nous:  ils sont chargés de la modélisation systématique des données que nous recevons régulièrement. C'est un travail passionnant, mais qui exige une importante motivation, de très bonnes capacités en programmation et de solides connaissances en sciences économiques.

Simon Beyeler, stagiaire à l'unité Conjoncture internationale

J'ai passé le Master in International and Monetary Economics (MIME) à l'université de Berne. J'ai ensuite commencé un stage à l'UO Conjoncture, dans l'équipe Conjoncture internationale de Nicolas Stoffels. Je me suis principalement occupé des modèles de prévision à court terme (nowcasting) utilisés pour déterminer la situation conjoncturelle actuelle. J'ai par ailleurs eu la possibilité d'aider les économistes dans leur travail et de participer à différents projets. Après mes études, je voulais avoir une première expérience pratique et j'ai donc décidé d'effectuer un stage. Mon choix s'est porté sur la BNS, qui me paraissait particulièrement appropriée pour une expérience dans la macroéconomie. Ce stage d'un an a été très intéressant et enrichissant. J'ai eu l'occasion de voir un peu de l'intérieur comment fonctionne une banque centrale.

Marco Huwiler, chef de l'unité Analyse des marchés financiers

J'ai fait des études de sciences économiques à l'université de Bâle, où j'ai obtenu mon doctorat. Depuis septembre 2012, je dirige l'unité d'organisation Analyse des marchés financiers, au 3e département de la Banque. Les stagiaires de mon unité assument une grande responsabilité pour ce qui concerne l'infrastructure technique: ils gèrent et développent une plate-forme interne d'information sur les marchés financiers, établissent des rapports quotidiens et assistent les économistes de l'équipe dans leurs analyses et dans la préparation de présentations. Généralement, nos stagiaires viennent juste de terminer leurs études. C'est pourquoi j'attache une importance particulière à ce qu'ils apprennent comment passer de la théorie à la pratique. Il faut notamment qu'ils comprennent avec le temps comment les marchés des actions, des obligations et des changes réagissent à l'apparition de phénomènes nouveaux dans l'économie. Il est enfin impératif qu'ils s'intéressent à l'actualité sur les marchés financiers et qu'ils aient d'excellentes connaissances en informatique.

Benjamin Plattner, stagiaire à l'unité Analyse des marchés financiers

Après un apprentissage commercial dans une grande banque suisse, j'ai suivi un cursus de sciences économiques à l'université de Bâle, que j'ai achevé  avec un master en finance, controlling et banking. Pendant mes études, en plus des connaissances économiques que j'ai acquises, j'ai appris plusieurs langages de programmation. Dans mon stage à l'unité Analyse des marchés financiers, j'aide les économistes à préparer des présentations et des discours pour le chef du 3e département. A cette fin, je gère et développe une plate-forme graphique et une banque de données de séries chronologiques. C'est l'environnement idéal pour mettre en pratique toutes les connaissances que j'ai acquises. Le fait de se trouver aux premières loges de l'actualité des marchés financiers est extrêmement passionnant et enrichissant. J'ai choisi ce stage en raison de son contenu très diversifié. Je dois dire aussi que l'excellente réputation de la BNS et son importance pour le système économique suisse ont également été déterminantes dans ma décision.