Imprimer

Objectifs et tâches de la Banque nationale suisse (aperçu)

Mandat

En sa qualité de banque centrale indépendante, la Banque nationale suisse (BNS) conduit la politique monétaire du pays. Conformément à la Constitution et à la loi, elle doit se laisser guider par l’intérêt général du pays et donner la priorité à la stabilité des prix en tenant compte de l’évolution de la conjoncture. Elle établit ainsi une condition fondamentale pour l’évolution de l’économie.

Stabilité des prix

La stabilité des prix est une condition importante de la croissance et de la prospérité. L’inflation et la déflation entravent par contre le développement de l’économie: elles compromettent le rôle des prix, lequel consiste à allouer la main-d'œuvre et le capital en vue de maximiser la productivité, et provoquent une redistribution des revenus et des richesses. La BNS assimile la stabilité des prix à une hausse annuelle inférieure à 2% des prix à la consommation. La déflation, c’est-à-dire une baisse durable du niveau des prix, est elle aussi contraire à cette définition. Une prévision d’inflation à moyen terme sert de principal indicateur pour les décisions de politique monétaire.

Mise en œuvre de la politique monétaire

La BNS met en œuvre sa politique monétaire en influant sur le niveau des taux d’intérêt du marché monétaire. Son taux de référence est le Libor à trois mois pour le franc. La Banque nationale peut agir sur les taux du marché monétaire par ses opérations d’open market ou adapter le taux appliqué aux avoirs à vue que les banques et d’autres intervenants sur les marchés financiers détiennent à la BNS. Elle peut également intervenir, au besoin, sur le marché des changes afin d’influer sur les conditions monétaires.

Approvisionnement en numéraire

La BNS exerce le monopole d’émission des billets de banque. En fonction des besoins du trafic des paiements, elle approvisionne l’économie suisse en billets répondant à des exigences élevées tant sous l’angle de la qualité que de la sécurité. A la demande de la Confédération, elle met également les pièces en circulation.

Paiements sans numéraire

Dans le domaine des paiements sans numéraire, la BNS met l’accent sur le système de paiement Swiss Interbank Clearing (SIC). Ces paiements sont exécutés dans le système SIC au moyen des comptes de virement à la BNS.

Gestion des actifs

La BNS gère les réserves monétaires, qui constituent la majeure partie de ses actifs. Ces réserves lui permettent de disposer en tout temps de la marge de manœuvre nécessaire sur le plan monétaire. Leur volume résulte en grande partie de la mise en œuvre de la politique monétaire.

Stabilité du système financier

La BNS contribue à la stabilité du système financier. Afin de remplir ce mandat, elle analyse les sources de risques pour le système financier et signale tout éventuel besoin d’agir. En outre, elle collabore à la conception et à la mise en œuvre du cadre réglementaire applicable à la place financière et surveille les infrastructures des marchés financiers reconnues d’importance systémique.

Coopération monétaire internationale

La Banque nationale participe à la coopération monétaire internationale. Dans l’accomplissement de cette tâche, elle collabore avec les autorités fédérales. Elle s’associe aux travaux d’institutions multilatérales, prend part à l’aide monétaire internationale de la Confédération et travaille avec d’autres banques centrales et autorités sur une base bilatérale.

Services bancaires en faveur de la Confédération

La BNS fournit également des services bancaires à la Confédération. Pour le compte de cette dernière, elle exécute et reçoit des paiements, émet des créances comptables à court terme et des emprunts, assure la conservation de titres et passe des opérations sur le marché des changes.

Statistique

La BNS dresse des statistiques sur les banques, les marchés financiers, la balance des paiements, les investissements directs, la position extérieure nette et les comptes financiers de la Suisse.