Imprimer

Au rythme des marchés financiers

Apéritif "Marché monétaire", Genève, 17.11.2016

  • Texte intégral
    (517 KB)

Depuis la crise financière, la Banque nationale suisse (BNS) étudie de très près des marchés qui l'intéressaient moins auparavant. Elle observe les processus et les structures des marchés d'une manière bien plus systématique qu'il y a seulement dix ans. Pour une petite économie ouverte comme la Suisse, le cours de change a toujours joué un rôle clé et demeure un paramètre fondamental pour les décisions de politique monétaire. Mais, du point de vue de la mise en oeuvre de la politique monétaire, le marché des changes est longtemps resté dans l'ombre du marché monétaire. Cette situation a radicalement changé durant les dernières années. La BNS est aujourd'hui l'un des principaux opérateurs sur le marché des changes. Elle doit intervenir sur ce marché afin de mettre en oeuvre la politique monétaire requise pour l'accomplissement de son mandat.

Depuis des années, le volume des opérations au comptant sur le marché interbancaire est en repli. Le recul enregistré concerne aussi les couples de monnaie les plus importants pour la Suisse. Cependant, jusqu'ici, il ne s'est globalement pas accompagné d'une hausse des coûts de transaction pour les couples euro-franc, dollar-franc et euro-dollar. Toutefois, des fluctuations de cours sont fréquemment observées. La victoire du Brexit illustre la soudaineté avec laquelle le rythme des opérations peut s'accélérer sur le marché des changes.

La BNS analyse en permanence la situation sur le marché. Dans le cadre de la politique monétaire, elle doit en effet être à même d'intervenir en tout temps si nécessaire. A l'approche d'un éventuel changement d'orientation comme dans les cas du Brexit ou de la présidentielle américaine, elle prend des mesures de grande ampleur afin de pouvoir faire face à toute éventualité. La BNS recourt à des instruments modernes pour être en mesure de suivre les développements très rapides sur le marché des changes. En mettant en oeuvre sa politique monétaire, elle contribue au bon fonctionnement de ce marché. Mais, en définitive, les prix sont fixés par la loi de l'offre et de la demande.

Sur le marché monétaire, la BNS fournit une contribution déterminante dans deux domaines. D'une part, elle soutient les mesures de réforme des taux d'intérêt de référence, au niveau national et international. En Suisse, les opérateurs assument leurs responsabilités au sein du groupe de travail national sur les taux d'intérêt de référence. Le remplacement du TOIS-Fixing par le SARON à fin 2017 constitue le projet le plus important. D'autre part, la BNS agit pour rendre l'infrastructure des marchés moderne et performante. Elle collabore avec SIX en faveur d'une Swiss Money Market Value Chain efficace. Il est prévu, à moyen terme, d'introduire un prestataire de services post-marché (triparty agent), ce qui devrait permettre de simplifier grandement la gestion des titres.