Imprimer

La Suisse au cœur de l'Europe: entre indépendance et interdépendance

Université libre de Bruxelles, Bruxelles, 17.02.2015

  • Texte intégral en anglais: "Switzerland at the heart of Europe: between independence and interdependence"
    PDF (857 KB)

La Suisse a une longue tradition d'indépendance politique. Mais cette indépendance ne signifie pas qu'elle soit isolée sur le plan économique. En effet, notre pays compte aujourd'hui parmi les plus intégrés dans l'économie mondiale. De petite taille et dépourvu de ressources naturelles, il a commencé très tôt à nouer des relations économiques au-delà de ses frontières.

Si l'intégration économique a largement contribué à la prospérité du pays, elle entraîne aussi une forte exposition aux développements économiques et financiers à l'étranger, comme l'ont montré la crise financière et ses répercussions. En 2009, l'activité a très fortement ralenti en Suisse. Mais l'impact de la crise y a été plus faible que dans la zone euro. Plusieurs facteurs structurels ont considérablement favorisé la résilience de l'économie suisse face aux chocs. Des changements dans la composition des exportations, un marché du travail flexible et des finances publiques saines ont permis aux entreprises suisses de faire face à un environnement international très difficile.

La suppression du cours plancher de l'euro à la mi-janvier 2015, qui était inévitable, illustre parfaitement cette situation d'interdépendance. Cette décision a ainsi entraîné de vives réactions sur les marchés financiers internationaux, et le franc s'est notablement renforcé. Sa surévaluation marquée confronte l'économie à d'importantes difficultés et à nombre de défis. Afin d'atténuer les effets de l'appréciation du franc, la Banque nationale suisse a abaissé les taux d'intérêt à des niveaux inédits. De plus, elle continuera de prendre en compte la situation sur le marché des changes pour définir sa politique monétaire. Au besoin, elle restera active sur ce marché afin d'influer sur les conditions monétaires.

Il n'en reste pas moins que notre pays devra prochainement faire face à d'importants défis. Aujourd'hui plus que jamais, notre économie doit pouvoir compter sur ses forces structurelles et sa flexibilité afin de rester compétitive à l'échelle internationale et, par là même, de garantir la prospérité du pays.