Imprimer

Marchés en mutation

Apéritif «Marché monétaire», Zurich, 27.03.2014

  • Texte intégral en allemand: "Märkte im Wandel"
    PDF (1.0 MB)

En 2013, la Banque nationale suisse (BNS) a continué à axer la mise en œuvre de sa politique monétaire sur le cours plancher. La situation en Europe a été marquée par les progrès accomplis dans la résolution de la crise de la dette, par la poursuite de la détente sur les marchés financiers et par la reprise de la conjoncture. Contrairement à 2012, la Banque nationale n'a pas dû acheter des monnaies étrangères sur le marché des changes pour faire prévaloir le cours plancher.

Le marché interbancaire joue un rôle central dans la défense du cours plancher. La BNS y surveille en permanence le respect de ce cours et y intervient par des offres d'achats d'euros à 1,20 franc. Alors que le volume des opérations au comptant incluant le franc a légèrement reculé ces dernières années sur l'ensemble du marché des changes, il a chuté sur le marché interbancaire. Cette évolution s'explique par le fait que des banques importantes réunissent de plus en plus fréquemment acheteurs et vendeurs sur le plan interne, ce qui leur permet d'effectuer des compensations et d'assurer directement le règlement des opérations. En outre, certaines banques développent leurs propres plates-formes de négoce ou participent à des plates-formes multibanques, d'où une diminution de l'activité sur le marché interbancaire. Le marché continue cependant à fonctionner parfaitement, et le coût des opérations est resté bas. La BNS bénéficie elle aussi des avantages qu'offrent les structures actuelles du marché, notamment pour la gestion des placements de devises.

Sur le marché monétaire, le volume des opérations est resté très modeste du fait de liquidités abondantes dans le système bancaire. Deux thèmes occupent particulièrement la BNS. Le premier est celui des taux d'intérêt de référence. Depuis la révélation, en 2012, des manipulations du Libor, les banques centrales, les autorités de surveillance et des intervenants sur les marchés financiers poursuivent leurs travaux en vue de rétablir la représentativité, l'intégrité et la solidité des taux d'intérêt de référence. L'idéal serait de disposer, sur le plan national et international, d'une gamme d'indicateurs tant pour les opérations non gagées que pour celles qui sont gagées; le recours à des solutions innovantes peut aussi être envisagé. Le second thème est celui de l'infrastructure du marché monétaire suisse. L'exploitation de la plate-forme de négoce électronique de SIX Repo démarrera début mai. Toute la chaîne de création de valeur sera ainsi offerte par un unique prestataire. Le changement de plate-forme n'est que le prélude à une cascade de nouveautés. Il convient dans ce cadre d'accorder une attention toute particulière à la gestion et à l'utilisation des titres remis en garantie.