Imprimer

La politique monétaire et la conjoncture

A l'occasion des 75 ans du Centre de recherches conjoncturelles (KOF), Zurich, 23.09.2013

  • Texte intégral en allemand: "Geldpolitik und Konjunktur"
    PDF (104 KB)

La politique monétaire contribue à la prospérité d'une économie en assurant à moyen et long terme la stabilité des prix. Des conditions stables permettent d'exploiter pleinement les ressources sur le plan économique, mais stimulent aussi les investissements et, partant, la croissance à long terme. La stabilité des prix aide en outre à éviter certains effets redistributifs indésirables, ce dont bénéficient en premier lieu les ménages disposant de faibles revenus.

Les fluctuations de la conjoncture peuvent être amorties au moyen de la politique monétaire. Toutefois, cette dernière ne convient pas au réglage fin à court terme de l'économie. Elle doit au contraire viser, en fonction de la conjoncture, à réduire les risques les plus importants et à désamorcer les situations extrêmes. Un exemple de mesure prise à cet effet est l'introduction du cours plancher que la Banque nationale suisse (BNS) a fixé le 6 septembre 2011 en vue d'enrayer la tendance du franc à s'apprécier. Cet instrument a permis d'écarter le risque d'une spirale déflationniste et la menace d'une grave crise économique.

Les décisions de politique monétaire sont toujours prises dans un contexte d'incertitude. C'est pourquoi il est capital que la BNS dispose d'informations fondées pour prendre ses décisions. A cette fin, la BNS s'appuie sur de nombreux modèles et approches empiriques, et réalise ses propres enquêtes. Mais elle analyse également des indicateurs conjoncturels pour la Suisse et l'étranger, et étudie les estimations ainsi que les prévisions d'autres institutions.

Le Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ (KOF) est incontestablement l'institut le plus renommé de Suisse pour les analyses conjoncturelles. De par ses prévisions économiques, ses analyses spécialisées et ses enquêtes statistiques régulières - comme l'enquête menée systématiquement depuis déjà 1955 auprès d'entreprises -, il contribue de manière essentielle à la compréhension de la conjoncture suisse. Ce faisant, le Centre de recherches conjoncturelles remplit aussi une fonction importante pour la politique monétaire de la BNS et, partant, pour l'intérêt général de notre pays.

Aussi la BNS et le KOF collaborent-ils déjà étroitement depuis la création de ce dernier, dans les années 1930, et ils échangent aujourd'hui encore de manière continue leurs savoirs et leurs points de vue. Grâce à ses analyses conjoncturelles d'excellente qualité, en lien direct avec la recherche scientifique, le Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ continuera d'apporter, à l'avenir également, sa précieuse contribution à une meilleure compréhension de l'économie suisse.