Imprimer

Structures d'un nouveau système financier

Volkshochschule Zürich, Universität Zürich, 15.04.2010

  • Texte intégral en allemand: "Strukturen eines neuen Finanzsystems"
    PDF (128 KB)

Des systèmes financiers fiables constituent un fondement indispensable d’un développement économique durable. Ils permettent une allocation efficace du facteur capital et simplifient les échanges de biens et de services. Les systèmes financiers recèlent néanmoins des risques considérables. La crise des marchés financiers a révélé très nettement la vulnérabilité du système financier mondial intégré. Les évolutions indésirables de ces dernières années ainsi que les opérations de sauvetage publics ont conduit à des situations intolérables sous l’angle d’une économie libérale. Ces développements ont clairement montré que des mesures d'urgence s'imposaient afin de renforcer le système financier et de réduire les risques pour l'Etat et l'ensemble de l’économie.

Il ne sera pas possible d’empêcher toute crise à l’avenir. En effet, on ne saura jamais exactement où la prochaine puisera son origine et quand elle se déclarera. Aussi, la création d’un système financier renforcé représente-t-elle un défi de taille. Les fonctions centrales qu’exercent les banques pour l’économie de même que leur grande vulnérabilité montrent clairement la nécessité d'une réglementation bancaire efficace. Mais la stabilité ou la sécurité ne sont pas en contradiction avec l’efficacité ou la croissance. Au contraire! La création d’un environnement judicieux et stabilisateur est une condition essentielle pour un système financier performant. D’une part, il convient de mieux identifier les risques systémiques et de les réduire en améliorant la réglementation, notamment, par un renforcement des exigences en matière de fonds propres et de liquidités, par la mise en place d’un filet de sécurité à caractère anticyclique ainsi que par des dispositions sur les gros risques découlant des opérations interbancaires. D’autre part, il s’agit de veiller à davantage de standardisation et de transparence sur les marchés financiers. Par exemple, il est important que les opérations de négoce et de règlement des produits financiers passent de plus en plus par les bourses. Une économie de marché ne peut fonctionner de manière efficace que si les entreprises, y compris les banques, peuvent faire faillite et être éliminées du marché en cas de décisions erronées gravissimes. De telles réformes n'ont pas comme objectif que les banques ne prennent plus de risques, mais visent plutôt à ce que celles-ci assument pleinement les risques encourus.