Imprimer

Stabilité financière

Institut des Hautes Etudes Commerciales de Lausanne, 16.09.2008

  • Texte intégral
    (86 KB)

Durant la période de turbulence, les banques centrales sont allées loin dans leurs interventions destinées à préserver la stabilité du système financier. Ce faisant, elles ont tenu compte du coût élevé qu'une crise bancaire peut infliger à l'économie.

Mais les banques centrales ne peuvent pas à elle seules assurer la stabilité à long terme du système financier. En particulier, on ne peut pas exclure que leurs interventions incitent les banques à devenir moins prudentes à l’avenir. La première ligne de défense consiste donc dans une saine gestion des risques et dans une dotation adéquate des banques en fonds propres et en liquidité. Le Forum de stabilité financière a émis une série de recommandations allant dans ce sens.

La taille des grandes banques suisses par rapport à celle de notre économie doit nous inciter à être particulièrement prudents. C'est pourquoi la Banque nationale soutient le projet de la Commission fédérale des banques (CFB) de renforcer les exigences de fonds propres et de réformer la réglementation de la liquidité pour les grandes banques. Comme l’a indiqué la CFB a plusieurs reprises, l’entrée en vigueur de ces mesures devra être suffisamment étalée dans le temps. Cela afin de laisser largement aux grandes banques le temps de s’y adapter. Ces mesures contribueront à assurer la solidité et la crédibilité de la place financière suisse. Cela consolidera sa position en tant que centre de premier rang dans le domaine de la gestion de fortune.