Imprimer

Politique monétaire et incertitude

Université Freiburg im Breisgau, 15.01.2008

  • Texte intégral en allemand: "Geldpolitik und Unsicherheit"
    PDF (129 KB)

L'économie est un système complexe soumis en outre à des changements continuels dus aux progrès technologiques et à la mondialisation. De ce fait, la politique monétaire déploie son action dans un contexte de grande incertitude. Le développement inattendu et brutal observé sur les marchés financiers internationaux en rapport avec la crise actuelle des marchés immobilier et hypothécaire aux Etats-Unis a démontré une nouvelle fois que l'incertitude était un facteur essentiel à prendre en compte dans la politique monétaire.

L'incertitude porte sur le mode de fonctionnement exact de l'économie, l'état actuel de celle-ci et les futurs chocs exogènes. Elle peut s'exprimer sous forme de risque, caractérisé par une distribution de probabilité connue, ou sous forme d'incertitude knightienne, caractérisée par une distribution de probabilité inconnue. Cette dernière recèle les plus grands défis pour la politique monétaire.

L'incertitude est une des raisons qui expliquent que l'instrument de politique monétaire n'est habituellement modifié qu'à un rythme lent. Toutefois, si de lourdes menaces sont supposées peser sur l'économie, l'incertitude peut exiger une intervention rapide et déterminée.

Les responsables de la politique monétaire doivent être conscients de l'incertitude et des limites de leurs connaissances. Le degré d'incertitude élevé s'oppose à un réglage fin ambitieux de la conjoncture et joue en faveur d'une concentration sur la tâche principale de la politique monétaire, à savoir le maintien de la stabilité des prix. L'incertitude exige en outre une analyse vaste et objective ainsi qu'une marge d'appréciation et une certaine flexibilité dans la prise de décision en matière de politique monétaire.