Imprimer

Remarques préliminaires, Septante ans après l'effondrement définitif de l'étalon-or en septembre 1936

conférence «Seventy Years After: The Final Collapse of the Gold Standard in September 1936», Université de Zurich, 15.12.2006

  • Texte intégral en anglais: "Opening Remarks, Conference “Seventy Years After: The Final Collapse of the Gold Standard in September 1936”"
    PDF (94 KB)
Confrontés à la Grande dépression des années trente, tous les pays furent contraints de dévaluer leur monnaie ou d'introduire un contrôle des changes. La Suisse et les autres pays du «bloc-or» furent ceux qui maintinrent le plus longtemps la parité de leur monnaie. Ils tentèrent de rétablir la compétitivité de leur économie en abaissant les coûts et les prix sur leur marché intérieur. Cette politique déflationniste échoua cependant très largement, et reprise économique se manifesta plus tardivement dans ces pays que dans ceux qui avaient dévalué leur monnaie entre 1931 et 1935.
 
La dévaluation du franc suisse, en septembre 1936, provoqua un choc, les autorités monétaires n'ayant cessé de souligner qu'une telle mesure ne pouvait résoudre les problèmes. Elle ne fut cependant pas perçue comme l'annonce de la fin d'un système monétaire reposant sur l'or. Il fallut encore quarante ans, et beaucoup d'autres difficultés, pour que l'on se mette à considérer les changes flottants comme une possibilité valable et plus de soixante ans pour que la parité-or du franc soit supprimée dans notre législation.