Imprimer

Perspectives conjoncturelles et politique monétaire

Apéritif «Marché monétaire», Genève, 17.11.2005

  • Texte intégral
    (38 KB)

L'économie suisse bénéficie d'un contexte conjoncturel international favorable. Aux Etats-Unis, l'activité reste soutenue alors que le Japon et plus récemment l'Europe ont connu une accélération de la croissance. Dans notre pays également, tout indique que l'amélioration conjoncturelle s'est renforcée au cours des derniers mois. Le commerce extérieur demeure le support de la reprise mais la consommation privée s'est également renforcée. La confiance des consommateurs reste néanmoins fragile, en absence de progrès significatifs sur le front de l'emploi. La BNS estime que la reprise économique va se poursuivre. Parmi les risques possibles, on peut évoquer celui d'un ajustement soudain du déséquilibre de la balance courante américaine et celui d'une hausse supplémentaire du prix de l'énergie.

Du point de vue monétaire, la situation actuelle est caractérisée par plusieurs tendances contradictoires. D'un côté, les attentes conjoncturelles sont largement positives. De l'autre, des risques existent qui relativisent cette image favorable. A cela s'ajoute la menace que l'augmentation des prix énergétiques mette en péril la stabilité des prix à moyen terme, à un moment où les conditions monétaires globales restent expansives. Enfin, la globalisation continue à exercer ses effets modérateurs sur le prix de nombreux biens. Dans cet environnement complexe, il importe que les banques centrales parviennent à maintenir leur capital de politique monétaire le plus précieux, à savoir des anticipations inflationnistes bien ancrées. En Suisse, cela implique que dans la mesure où nos attentes conjoncturelles se réalisent, nous pouvons différer trop longtemps le processus de normalisation des conditions monétaires, sans quoi nous mettrions en danger la stabilité des prix à moyen terme.