Imprimer

Stabilité des marchés financiers et fonds d'arbitrage: surveillance efficace et inefficace

Diskussionsforum «Nachbarn Deutschland-Schweiz: Impulse für die Zukunft», Berlin, 09.11.2005

  • Texte intégral en allemand: "Finanzmarktstabilität und Hedge Funds: wirksame und unwirksame Überwachungsansätze"
    PDF (61 KB)

L'industrie des fonds d'arbitrage (hedge funds) a connu une forte croissance récemment et elle est devenue un segment important du système financier global. Les nombreuses stratégies des fonds d'arbitrage sont caractérisées par la possibilité d'utiliser un effet de levier et une grande flexibilité, ce qui leur a permis de réaliser des rendements élevés. Les fonds d'arbitrage ont constitué une source d’innovation importante dans l’industrie traditionnelle de la gestion de fortune et ils ont rendu les marchés financiers plus liquides, plus efficients et plus flexibles. Néanmoins, la forte croissance des fonds d'arbitrage et l’utilisation d’un effet de levier extrême pourraient présenter des risques systémiques, risques qui contrairement aux aspects prudentiels, sont du ressort des banques centrales.
Même s'il est très difficile de quantifier l'effet de levier de l’industrie des fonds d'arbitrage dans son ensemble, certaines études supposent que les valeurs actuelles sont plus basses que lors de la quasi-défaillance de LTCM en 1998. Toutefois, on ne peut pas exclure que certains fonds d'arbitrage aient temporairement un degré d'endettement excessif et qu'une crise dans cette industrie puisse se transmettre à leurs principaux partenaires, les grandes banques d'investissement. Pour réduire les risques systémiques, la réglementation et la surveillance du secteur des fonds d'arbitrage doivent se concentrer sur les banques globales d’investissement en assurant que ces dernières mettent en place une gestion adéquate des risques de contrepartie et de liquidité. Faute de ressources suffisantes, il ne faut pas ouvrir des nouveaux champs de régulation non liés aux risques systémiques.