Imprimer

La Suisse: petite, mais mondialisée

Chambre de commerce Suisse-Argentine, Buenos Aires, le 16 novembre 2004, 16.11.2004

  • Texte intégral en anglais: "Switzerland: Small, but Global"
    PDF (86 KB)

L'environnement européen en mutation et la mondialisation lancent des défis à la Suisse. On peut citer l'exemple de l'ouverture du marché suisse du travail aux ressortissants de l'UE. Cette ouverture permet d'accéder à un vaste marché du travail, mais elle suscite également des craintes. Pour les prendre en compte, la Confédération a prévu des mesures d'accompagnement. La tentative d'empêcher toute adaptation des traitements, notamment par l'introduction de salaires minimaux sur l'ensemble du territoire, serait contre-productive. Le marché suisse du travail perdrait sa flexibilité, et notre pays serait privé d'un de ses atouts majeurs.

Petit pays ouvert sur l'extérieur, la Suisse est fortement exposée à la mondialisation. Cette dernière oblige à améliorer la productivité et à soumettre les coûts à un contrôle rigoureux. La place financière suisse, qui a vocation mondiale, ressent elle aussi cette évolution. L'époque où les banques et les compagnies d'assurances créaient régulièrement des emplois ne reviendra sans doute pas de si tôt.

Ces dernières années, des réformes ont été entamées en Suisse. Elles devraient stimuler la croissance économique et, notamment, donner de nouvelles impulsions au marché intérieur. Mais les réformes sont engagées en partie sans la détermination nécessaire, de sorte que quelques observateurs commencent à contester sérieusement la capacité de la Suisse à opérer des changements en profondeur. Il n'y a toutefois aucune raison d'être aussi pessimiste. La Suisse est parfaitement consciente du fait que ni l'environnement européen ni la mondialisation ne tiennent compte de ses dispositions. L'expérience a aussi montré qu'un petit pays peut avoir sa place dans un monde globalisé s'il se concentre sur ses points forts.