Imprimer

La création de l'euro et le nouvel ordre monétaire international: un point de vue suisse

2e Conférence de la fondation «Geld und Währung», Francfort, le 4 juin 2004, 04.06.2004

  • Texte intégral en anglais: "The Creation of the Euro and the New International Monetary Order: A View from Switzerland"
    PDF (83 KB)

L'introduction de l'euro a représenté une évolution très positive pour le système monétaire international et pour la Suisse, dont l'économie dépend fortement du commerce mondial.

La Suisse profite de la transparence plus grande offerte par l'euro et de coûts de transaction plus bas découlant de l'introduction de la monnaie européenne. Pour la première fois peut-être dans son histoire, la Suisse est entourée d'une zone qui partage son objectif de politique monétaire, à savoir la stabilité des prix. Cela explique largement la relation de change relativement stable entre l'euro et le franc au cours des cinq dernières années. Mais l'existence de la monnaie unique européenne a, lors de turbulences affectant le dollar, protégé d'autres monnaies - dont le franc suisse - d'une trop forte volatilité.

La Suisse conserve simultanément l'atout précieux d'une politique monétaire indépendante, permettant à la Banque nationale suisse (BNS) de répondre très rapidement aux besoins spécifiques de l'économie suisse. Depuis 2001, la BNS a ainsi abaissé les taux plus rapidement et avec plus de détermination que la Banque centrale européenne (BCE). Avec une inflation inférieure à 1%, la Suisse bénéficie de la stabilité des prix, et le niveau de ses taux d'intérêt est sensiblement plus bas que celui de la zone euro.

Un système monétaire plus homogène en Europe et un ordre monétaire international plus stable aideront la Suisse à profiter de la reprise actuelle de l'économie mondiale.