Imprimer

Les défis d'une place financière: l'expérience de la Suisse

Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg, Luxembourg, le 23 septembre 2002, 23.09.2002

  • Texte intégral
    (59 KB)

La vague de consolidation que va très probablement devoir affronter le secteur bancaire suisse constitue le premier de ses défis majeurs. La chute prolongée des marchés boursiers et les pressions sur les coûts qui en résultent pourraient, comme le suggèrent les fusions annoncées dans le secteur de la banque privée ou des banques régionales, avoir marqué le point de départ de ce mouvement. Les acteurs de la place financière suisse sauront sans aucun doute à nouveau faire preuve de la grande capacité d'adaptation qui a été la leur dans les années nonante.

Le dossier de la fiscalité de l’épargne, dans le cadre des négociations bilatérales entre l’Union européenne (UE) et la Suisse, constitue l’autre défi majeur auquel fait face notre place financière. Tout en proposant une approche alternative crédible, la Suisse s'oppose fermement à l'adoption du modèle d'échange d'informations préconisé par l'UE. Nos amis britanniques, qui mesurent immédiatement l'impact négatif que pourrait avoir un impôt à la source sur le développement du marché des euro-bonds de Londres, ignorent franchement les conséquences désastreuses, pour la place financière européenne, d'une transformation des banquiers en agents zélés du fisc.