Imprimer

Un institut d'émission peut-il induire des effets de surprise ?

Société de statistique et d'économie politique, Bâle, le 25 mars 2002, 25.03.2002

  • Texte intégral en allemand: "Ist eine Notenbank für Überraschungen gut?"
    PDF (56 KB)

Ces dernières années, la politique monétaire a gagné en transparence dans le monde. Grâce à la transparence, les marchés peuvent mieux comprendre et anticiper le comportement de l'institut d'émission. La plupart des effets de surprise sont ainsi écartés.

Plusieurs raisons parlent en faveur de la transparence dans la politique monétaire. Premièrement, la transparence permet une mise en oeuvre plus rapide et plus précise de la politique monétaire. Cela tient au fait que la politique monétaire agit principalement par le biais des anticipations des opérateurs sur les marchés. La transparence permet aussi à l'institut d'émission d'influer plus rapidement et plus précisément sur ces anticipations dans le sens qu'il souhaite. Elle empêche en outre qu'une volatilité inutile ne s'instaure sur les marchés et accroît la souplesse de la politique de l'institut d'émission.

D'autre part, pour rendre compte, il faut que la condition de transparence soit remplie. Dans une démocratie, l'autonomie oblige à rendre compte et cela ne peut s'opérer que sur la base de faits transparents. La transparence constitue la meilleure protection face aux attaques contre l'autonomie d'un institut d'émission.