Imprimer

Politique monétaire - Le point de vue de la Suisse

Forum financier belge, Bruxelles, le 23 novembre 1998, 23.11.1998

  • Texte intégral
    (30 KB)

L'économie mondiale traverse actuellement une phase de transition. Des dérives doivent être corrigées. Mais, et cela me paraît plus important encore, il nous faut aussi en tirer des enseignements qui nous seront précieux dans la recherche d'une croissance économique équilibrée et durable. Il y a trois réflexions à rappeler:

Efforçons-nous non pas de réinventer la roue, mais bien plutôt de faire en sorte que les objectifs de l'économie et de la société dans son ensemble soient mieux compatibles avec les réalités humaines et matérielles. Le bon sens, la diligence et une certaine modestie doivent baliser la voie à suivre.

La division internationale du travail est une idée en soi séduisante. Pour qu'elle fonctionne avec succès, il est essentiel que chaque pays remplisse les conditions requises. Seuls des liens tissés entre des économies saines peuvent conduire aux avantages espérés. Les caractéristiques d'une politique économique appropriée sont les mêmes pour tous. Il faut avant tout une politique monétaire axée sur la stabilité, une politique budgétaire solide et une politique de la concurrence efficace. L'aide des forts aux plus faibles sert les intérêts de tous. Cependant, elle n'est vraiment profitable que si elle est conçue pour permettre aux bénéficiaires de s'en sortir par eux-mêmes.

Enfin, n'oublions jamais que la mise en place de conditions propices à une croissance économique équilibrée et durable est finalement un défi qui concerne la société dans son ensemble. Ce sont en effet les hommes qui décident des conditions-cadres dans lesquelles ils exercent leurs activités économiques. Le défi n'est surmonté que si un nombre suffisant de citoyennes et de citoyens prennent une part active à l'aménagement des conditions de la vie en société.