Imprimer

The Euro and Swiss Monetary Policy

Norwegian-Swiss Euro Seminar, Royal Norwegian Embassy and Credit Swiss Group, Lugano, le 18 septembre 1998, 18.09.1998

  • Texte intégral en anglais: "The Euro and Swiss Monetary Policy"
    PDF (27 KB)

L'introduction de l'euro influera certainement de diverses manières sur l'économie suisse. La crainte est fréquemment exprimée qu'un manque de confiance dans l'euro n'entraîne une surévaluation du franc suisse sur les marchés des changes. La Banque centrale européenne (BCE) mettra tout en œuvre afin de remplir le mandat de stabilité ancré dans le Traité de Maastricht. La relation de change euro/franc devrait aussi en profiter. Les marchés financiers semblent, aujourd'hui déjà, convaincus que l'euro sera une monnaie stable. Ils sous-estiment toutefois les difficultés techniques auxquelles la BCE sera confrontée lorsqu'il s'agira de définir sa politique monétaire.

Si le franc suisse devait, malgré les efforts déployés par la BCE, se revaloriser excessivement, la BNS pourrait décider de relâcher les rênes monétaires. Le recul des taux d'intérêt qui en résulterait rendrait le franc moins attrayant pour les investisseurs. Une mesure qui irait encore plus loin, mais qui recèle le risque d'attiser l'inflation dans une phase ultérieure, serait de lier temporairement le franc à l'euro. Par contre, un rattachement permanent à la monnaie unique ne serait pas, pour le moment en tout cas, une solution judicieuse. Pour la Suisse, elle signifierait en effet la perte totale de son autonomie en matière de politique monétaire.